Les effets bénéfiques des jeux de société sur des hommes vulnérables de Régina

Men play board games around white fold up table
by L'Armée du Salut
Catégories: Articles, Blog, Feature, Mobile, Newswire
Share:

Lorsque les résidents du centre d’hébergement pour hommes Waterson House de l’Armée du Salut se rassemblent chaque semaine pour jouer à des jeux de société, il y a beaucoup plus que des éclats de rire et une saine compétition. Pour ces hommes vulnérables, chaque partie représente une occasion de socialiser et de faire des gains émotionnels et personnels.

« Je suis naturellement très sociable, dit Robert, 38 ans, qui vit dans une petite chambre. Il est essentiel pour mon bien-être de maintenir des liens avec les gens. Lors des soirées de jeux, nous échangeons sur nos vies et discutons franchement. Cela nous rapproche les uns des autres. »

« Il est essentiel pour mon bien-être de maintenir des liens avec les autres. »

Waterston House est un complexe de 40 appartements qui accueille, pour une durée indéterminée, des hommes vulnérables.

« Notre objectif est de redonner aux résidents de l’espoir et un peu de dignité, indique le major Al Hoeft, directeur administratif du centre Waterston House. Les clients, dont certains sont aux prises avec des troubles d’anxiété ou de maladie mentale, vivent dans un lieu sécuritaire, de manière autonome. Nous favorisons leur réussite et leur proposons une panoplie d’outils, dont plusieurs concernent la santé mentale. »

Les jeux de société se sont imposés dans les années 30, car ils permettaient aux gens de se réunir sans dépenser un sou. Lors de la pandémie, ils ont connu un regain de popularité. Au paroxysme de la crise, les résidents du Waterson House ont mis leur argent en commun pour acheter une quarantaine de jeux.

« Je souffre d’anxiété, de dépression, d’agoraphobie et de stress post-traumatique, dit Andrew, 48 ans. Élaborer des stratégies et prévoir mon prochain coup me permettent de me concentrer. De plus, échanger avec les autres, même seulement pendant quelques heures, me divertit. »

« Il est bon de détourner son attention des petits et des gros irritants du quotidien. »

Les activités offertes au Waterston House de l’Armée du Salut sont la preuve que même en cette période d’incertitude, un grand sentiment d’humanité, de la joie et des expériences d’apprentissage peuvent découler d’un jeu de cartes ou encore de deux dés et d’un plateau de jeu.

« Il est bon de détourner son attention des petits et des gros irritants du quotidien, ajoute Andrew. Participer à la soirée de jeux est important pour moi. À la fin de la veillée, je me sens mieux. »

Linda Leigh