Faire sourire les gens

Linda B sits in wheelchair holding puppy by Salvation Army kettle
by L'Armée du Salut
Share:

À 13 ans, Linda B. a été grièvement blessée aux jambes dans un accident impliquant un autobus scolaire. Au cours des années, en plus de ressentir des douleurs intenses et de vivre dans l’angoisse, elle a subi plus de 300 opérations.

« J’ai commencé à être préposée aux marmites de Noël de l’Armée du Salut à l’âge de 18 ans, dit Linda. Et j’en suis à ma quarante-huitième année! »

« Je me sens valorisée quand je fais du bénévolat. De plus, cela me permet de renforcer mon estime de soi. »

La vie de Linda a été complètement bouleversée après l’accident. Elle a subi de nombreuses greffes de peau et les infections altéraient sa qualité de vie.

« Je voulais être missionnaire en Afrique, mais en raison de mon état de santé, je n’ai pas pu poursuivre mon rêve. »

À 41 ans, les médecins ont dû lui amputer une jambe. Mais cette intervention n’a rien changé à ce qu’elle était. Sa beauté intérieure rayonnait toujours.

« J’adore aider les gens et les faire sourire. Être bénévole dans le cadre de la campagne des marmites de Noël me permet d’atteindre ce but. »

Faire du bénévolat a donné un sens à la vie de Linda ainsi qu’un sentiment d’appartenance.

« Parfois, les gens voient la chaise, mais pas la personne qui y est assise. Lorsqu’on vit avec un handicap apparent, on est à la fois visible et invisible. Je me sens valorisée quand je fais du bénévolat. De plus, cela me permet de renforcer mon estime de soi. »

Excluant la visite de la personne qui s’occupe de ses soins, Linda passe 21 heures par jour seule. Les 40 heures de bénévolat qu’elle fait dans le cadre de la campagne des marmites de Noël lui permettent de briser la solitude, et le fait de rendre service de cette manière lui procure du réconfort et de la joie.

« Je n’ai pas les moyens de donner de l’argent, mais savoir que mon engagement bénévole contribue à aider des gens de ma collectivité me comble de bonheur. »

« Je demeure optimiste et ne baisse jamais les bras, car nous avons tous besoin d’amour et de compassion. »

Au cours de huit dernières années, Kenya, le chien de Linda, accompagnait sagement sa maîtresse. Malheureusement, Kenya est mort au cours de l’été. Alors cette année, ce sera sa nouvelle chienne d’assistance, GloriaJoy, qui sera présente à ses côtés.

« Les gens adorent les chiens. Une année, un petit garçon a demandé à sa mère cinq sous qu’il a déposés dans la marmite. Puis, il a recommencé son petit stratagème deux autres fois. Impatiente, sa mère lui a demandé pourquoi il insistait autant et le petit garçon lui a répondu : “Je dois payer la dame pour regarder son chien!” »

« Faire du bénévolat occupe une place importante dans ma vie. Malgré le fait que je ressente des douleurs fantômes, je demeure optimiste et ne baisse jamais les bras, car nous avons tous besoin d’amour et de compassion. »

Linda Leigh