Message du Général pour Noël 2021

Décoration de Noël avec crèche
by L'Armée du Salut
Catégories: Articles, Blog, Feature, Mobile, Newswire
Share:

Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui (Colossiens 1.17 LSG)

Quelle année celle de 2021 a été! Au cours de ces 12 derniers mois, notre monde a continué de faire face au défi et à la réalité de la pandémie de COVID-19, ayant à faire avec la maladie et la mort, ainsi qu’en faisant face aux stratégies de rétablissement et aux programmes de vaccination. En revanche, il y a eu le soulagement bienvenu des Jeux olympiques et paralympiques, qui ont apporté un engagement positif, quelque chose à apprécier et une occasion de célébrer les réalisations de nos pays. Bien sûr, nous avons également été témoins de catastrophes et de tragédies naturelles et d’origine humaine – incendies de forêt dans différents pays, assassinat d’un président, ouragans et tempêtes – chacun présentant des défis importants. Ces derniers jours, les talibans ont repris le contrôle de l’Afghanistan, avec des personnes fuyant le pays, des inquiétudes concernant l’éducation des femmes, le retour potentiel aux méthodes des anciens régimes et la perte de tout semblant de démocratie.

En ces temps tumultueux où, ou vers qui, nous tournons-nous ? Hébreux 13:8 nous dit que nous nous tournons vers Jésus, qui est le même « hier et aujourd’hui et pour toujours »; tandis que Colossiens 1:17 le décrit comme celui en qui « toutes choses subsistent » ; et Apocalypse 22:13 comme « l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le Commencement et la Fin ».  Nous devons nous tourner vers celui qui est plus sage que nous, plus compatissant que nous, plus puissant que nous, qui est à la fois transcendant et pourtant néanmoins avec nous, et qui est présent au milieu du tumulte et du chaos avec son coût personnel qui en résulte parce que, comme nous le lisons dans le Psaume 23 et dans Matthieu 11 verset 28, il nous invite au repos. Si jamais il y avait un moment pour se tourner vers Jésus, c’est à Noël, quand nous nous arrêtons pour nous souvenir et célébrer sa naissance, son incarnation et son devenir Emmanuel (Dieu avec nous).

Qu’est-ce que tout cela signifie ? Cela signifie qu’il y a de l’espoir! Cela signifie que nous ne sommes pas seuls! Cela signifie que nous avons quelqu’un qui peut restaurer notre âme et nous donner du repos quand nous sommes fatigués; quelqu’un qui peut fournir une perspective éternelle lorsque l’immédiat est dévorant; quelqu’un qui nous maintient ensemble, nous et notre monde, quand nous et lui sommes en train de nous effondrer. C’est vraiment quelque chose qui vaut la peine d’être célébré en ce temps de Noël. Pourquoi ne voudrions-nous pas apprendre à connaître quelqu’un comme Jésus ?

Si votre relation avec Jésus a été négligée pendant un certain temps, Noël représente un moment opportun pour qu’elle soit reconnectée, ravivée. Et si vous ne le connaissez pas déjà, Noël est aussi l’occasion de rencontrer Jésus pour la première fois – de l’inviter dans votre cœur et votre vie en tant que sauveur et ami.

La commissaire Rosalie se joint à moi pour vous souhaiter un joyeux Noël et les bénédictions de Dieu en cette période sainte.

Brian Peddle,
Général