Un nouveau café d’hiver permet à des personnes vulnérables de se sentir soutenues et aimées

Salvation Army volunteer prepares food for winter cafe
by L'Armée du Salut
Catégories: Articles, Blog, Feature, Mobile, Newswire
Share:

À Truro, en Nouvelle-Écosse, un nouveau programme de l’Armée du Salut permet à des personnes vulnérables de socialiser, de se tenir au chaud et de bien se nourrir.

« Chaque jour, une centaine de personnes franchissent nos portes pour demander de l’aide, indique le lieutenant Matthew Reid, pasteur de l’église. Même des personnes qui travaillent à temps plein ont du mal à joindre les deux bouts. Ils nous demandent : “Me permettez-vous de venir me réchauffer? Pouvez-vous me donner à manger?” »

« L’objectif du programme est d’offrir un espace sûr qui peut réduire le stress et redonner espoir. »

Depuis 1886, l’Armée du Salut fournit des services pratiques, avec compassion, dans la collectivité de Truro et du comté de Colchester. Les personnes défavorisées peuvent faire appel à l’Armée du Salut, et le café d’hiver représente une ressource supplémentaire parmi les programmes déjà en place, comme la banque alimentaire et le dépôt de pain.

« Nous venons au café pour manger et socialiser, affirment Margaret et Carman. Nous nous sentons bien ici. »

Tous les mercredis, durant les mois d’hiver, des bénévoles attentionnés ne se contentent pas de préparer et de cuisiner les repas. Ils sillonnent les rues et distribuent des prospectus pour promouvoir le programme et encourager les gens à venir se réchauffer et prendre un copieux déjeuner.

« S’il y a un besoin essentiel, nous essayons de le combler. »

« L’objectif du programme est d’offrir un espace sûr qui peut réduire le stress et redonner espoir », explique le lieutenant Reid.

Qu’il s’agisse de personnes à faible revenu qui ne mangent à leur faim ou qui ont besoin de compagnie, le café donne la priorité aux gens afin qu’ils se sentent soutenus et aimés,

« Nous nous occupons des personnes affligées en leur fournissant le meilleur service possible pour leur montrer qu’elles comptent, déclare le lieutenant Reid. Nous écoutons leur histoire. S’il y a un besoin essentiel, nous essayons de le combler. Nous voulons que notre clientèle se rappelle à quel point elle est importante, longtemps après la fermeture saisonnière d programme. »

Linda Leigh