Une cuisine communautaire contribue à assurer la sécurité de personnes présentant des troubles de développement

by The Salvation Army in Canada
Share:

En raison de la pandémie de COVID-19, les ministères Lawson de l’Armée du Salut à Hamilton ont dû modifier leur façon d’offrir des services à des personnes présentant de troubles de développement qui habitent en appartement. Afin de veiller au bien-être et à la sécurité de ces personnes vulnérables, des repas nutritifs sont préparés dans une cuisine industrielle, empaquetés et livrés à domicile.

« La COVID-19 nous a pris de court, raconte Deanna Finch-Smith, directrice générale du programme. Afin de diminuer les risques de transmission du virus, nous avons commencé à livrer des repas au domicile de nos clients. Le programme a été rendu possible grâce à une subvention d’Agriculture Canada. »

Les ministères Lawson procurent, entre autres, des services de soutien résidentiel, d’amélioration des capacités à lire et à écrire et d’emploi adapté à une clientèle particulière.

« Nous avons une vaste gamme de services, déclare Mme Finch-Smith. Nous offrons du soutien à domicile à 90 personnes, et notre programme de jour compte plus de 200 participants dont l’âge varie entre 18 et 84 ans, aux prises avec des troubles de développement et parfois de santé mentale. »

Avant l’arrivée de la pandémie, des bénévoles aidaient nos clients à faire leur épicerie et à préparer leurs repas à la maison. Grâce au programme de cuisine communautaire, ces personnes vulnérables n’ont plus à sortir pour faire leurs courses et risquent moins d’être exposées au coronavirus.

« Les repas sont excellents, dit Jason. Chaque semaine, j’attends la livraison avec impatience. J’espère que ça ne va pas s’arrêter! »

Deux repas faits maison sont livrés au domicile des clients deux fois par semaine. Ceux qui ne nécessitent pas de soutien à domicile peuvent également bénéficier du programme. La livraison des repas est effectuée en fonction des restrictions liées à la COVID-19. Cela permet de garder nos clients en santé et en sécurité, et aussi de rompre leur isolement.

« Nous sommes heureux d’avoir le soutien de l’Armée du Salut, dit Alex. Les plats et les desserts sont succulents. Je goûte à des choses pour la première fois. »

« Sans le programme, nos clients devraient sortir et croiser des gens, explique Mme Finch-Smith. Ils ne comprennent pas les conséquences que la pandémie pourrait avoir sur leur santé. Étant donné leurs aptitudes sociales limitées, ils seraient terrifiés si on leur disait qu’ils ne doivent rien toucher. »

Même si les mesures de confinement ont été atténuées, l’Armée du Salut continue d’offrir son service de livraison de repas à domicile. « Quand nos programmes reprendront normalement, nous espérons que notre clientèle apprendra de nos cuisiniers et se donnera comme objectif de travailler un jour en cuisine », souligne Mme Finch-Smith.

« Les repas sont délicieux, dit Marcel. Je veux connaître les recettes afin qu’un jour je puisse travailler dans un restaurant ou une cuisine. »

Linda Leigh