L’Armée du Salut reçoit un financement gouvernemental de 5 millions de dollars pour répondre à la pandémie COVID-19

by larisa
Categories: Nouvelles
Share:

    L’Armée du Salut est reconnaissante au Premier ministre Justin Trudeau et au gouvernement du Canada pour le financement de 5 millions de dollars dans le cadre d’un investissement de 100 millions de dollars pour aider les organisations à améliorer l’accès à la nourriture des Canadiens confrontés aux conséquences sociales, économiques et sanitaires de la pandémie COVID-19.

    « Avec plus de 400 points de services d’aide et de soutien aux besoins de premières nécessités à travers le pays, plusieurs de ceux-ci ont vu une augmentation de l’utilisation des banques alimentaires depuis le début de la pandémie COVID-19 », déclare le lieutenant-colonel John P. Murray, porte-parole de l’Armée du Salut au Canada. « Alors que de plus en plus de Canadiens ont besoin de notre aide, nous sommes reconnaissants au gouvernement du Canada pour son soutien alors que nous continuons à fournir nos services qui aident à changer des vies ».

    Notre organisation, dont la mission est centrée sur l’être humain, a pris des mesures sans précédent au cours de l’évolution de la situation de la COVID-19. L’Armée du Salut a modifié ses programmes et sa prestation de services pour s’assurer que ceux qui comptent sur elle pour obtenir de l’aide restent en bonne santé et en sécurité.

    « Alors que le monde continue de changer, les programmes et les services de l’Armée du Salut sont plus importants que jamais », déclare le lieutenant-colonel Murray. « Avant la COVID-19, un Canadien sur sept vivait dans la pauvreté. Je pense qu’un nombre croissant de personnes auront besoin de notre aide dans les semaines et les mois à venir ».

    « L’Armée du Salut croit que tout le monde a besoin d’une armée – pour se rassurer que nous ne sommes pas seuls », poursuit Murray. « Nous voulons réitérer à tous que nous nous engageons à fournir une assistance et une aide dévouée aux gens qui sont dans le besoin ».